THE LETTER

 

                                                                          SPÉCIAL BOURGET 2019

 

 

 

 

Quelle arme sera la plus efficace pour demain ?

 
 Le 53ème Salon du Bourget démarre ce lundi 17 juin. Ce rendez-vous incontournable de
l'aéronautique et du spatial draine depuis 1909 les plus grands spécialistes et les
meilleures entreprises du secteur. Ainsi, près de 340.000 visiteurs sont attendus pendant
une semaine à quelques kilomètres au Nord de Paris. Avec plus de 2.400 exposants et 160
avions sur le tarmac, les professionnels de tout ce qui vole vont s'en donner à cœur joie
pour séduire et équiper les armées de demain. Les enjeux sont considérables notamment
côté français. A travers sa filiale SIAE, le GIFAS organise comme chaque année impaire un
salon stratégique qui permet encore à la France de se situer parmi les puissances qui
dominent la planète. Mais n'est-ce pas l'arbre qui cache la forêt? Au moment où la
concurrence se renforce, et la géopolitique semble plus qu'incertaine, la France est
incapable de se projeter dans le futur tant elle n'arrive plus à lier techniques et stratégies.
Entre d'un côté des lasers satellites, des missiles hypersoniques, des drones invisibles, la
recherche tourne à plein régime pour penser les conflits du futur moyennant le support
d'un budget assumé et de l'autre le constat fatal qu'une rupture définitive s'opère parmi
les plus grandes puissances dans le cadre d'une compétition dont les dés semblent pipés.
Comment passer sous silence que derrière ce Salon ultra compétitif se trame en réalité
un enjeu dont très peu d'acteurs sont capables de faire face? Derrière le rendez-vous sur
Terre des professionnels du Ciel, il y a des questions qui restent sans réponse. A croire
que certains oublient qu'il faut mettre du kérosène dans un avion pour avoir la possibilité
de combattre! Pourtant le XXIème siècle démontre que bien des armées sont inadaptées.
Les règles particulières de la guerre ont changé. Concrètement des différents faits
soulignent l'intérêt d'une grille de lecture des affrontements assimilés à la guerre
économique. S'offrir des armes les plus nobles pour fendre les airs sans parvenir à même 
contrôler sa propre monnaie en dit long sur des lendemains qui riment déjà avec défaite.
Alors, en attendant, il est bon de se rassurer comme on peut et de s'imaginer en regardant
l'horizon qu'il y a encore une issue de secours.  
 
     
          Sylvie Sahut d'Izarn
 
 (lettre ouverte, le 21 mai 2019 - première publication posthume -  tous droits réservés)

 

 

 

 

 

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

 

 
 
 
 
 
 

 

 

 

 

 

Make a free website with emyspot.com - Report abuse