TOURISME - France - A voir : L'Atelier de Millet à Barbizon

Un lieu d’exception : la Maison – Atelier de Jean ­ François Millet (1814 – 1875)

Maison rurale que rien ne semble distinguer, la Maison­ Atelier Jean­François Millet est cependant un «monument historique », c’est­à­dire qu’elle relève du domaine préservé de l’Etat. Non qu’elle soit la plus belle, la plus riche ou la plus spectaculaire du village, mais tout simplement parce qu’elle est un lieu où les flâneurs, les rêveurs et les touristes viennent respirer un parfum d’histoire. 

 Lieu de mémoire, musée sentimental, elle n’a d’autre ambition que celle qui fait son charme : montrer l’endroit que le peintre français sans doute le plus célèbre, Jean­François Millet, avait choisi pour vivre et travailler. Entrée sur cour, la porte – avec le fameux « loquet­ poucier » ­ s’ouvre sur la grange que Millet avait peu à peu aménagée après avoir quitté l’entresol insalubre qu’il appelait « crapaudière », y faisant poser un plan­ cher et ouvrir au nord une grande baie vitrée. Les « belles lumières » et l’impalpable présence du peintre. 

 La collection de tableaux du XIXe siècle qui y est pré­ sentée est là pour parler de cette nature que les peintres de l’Ecole de Barbizon ont contribué à façonner, en élevant la perception que nous en avons. Car la peinture est belle en cela : elle nous aide à voir ce que, sans elle, on ne verrait pas. De dimensions modestes, la seconde pièce, qui fut en son temps la salle à manger de la famille Millet, est équipée d’une cheminée (décorée postérieu-rement par David d’Angers) et ouvre directement sur le jardin et sur l’escalier qui monte à l’étage.  

Si l’atelier nous parle du peintre, la salle à manger nous parle de l’homme, le peintre en sabots, de sa nature stoïque et de sa frugalité, de sa vie familiale auprès de sa femme, de ses neuf enfants, de son frère et de ses amis. Des photos, des portraits, des souvenirs montrent que, derrière une barbe d’artiste et un regard mélancolique qui exprime son permanent « mal du pays », se cachait une exceptionnelle sensibilité. Même si ces émouvants témoignages n’ont qu’une portée anecdotique (en regard des grands morceaux de peinture qui sont à Boston, au musée d’Orsay ou à Philadelphie), tout Millet est là, avec sa maison autour...

Dans la troisième pièce qui a pris le nom de « salle Georges Richard » en hommage à celui qui fut pendant cinquante ans – de 1952 à 2002 – l’animateur et l’âme de la maison, c’est de la postérité de Millet qu’il est question. En effet, après la mort de Millet, suivie de très près par celle de son ami, mécène et propriétaire, Alfred Sensier, Marguerite Sensier s’employa à valoriser l’héritage des son père. La pièce commune, qui avait été – avant que Millet ne la reprenne – l’atelier de Charles Jacque, fut restaurée. Dotée d’un plafond à caissons et d’une cheminée monumentale, staffée par Gallici qui travaillait pour le château de Fontainebleau et ornée d’une raphaélique Vierge à l’Enfant, elle est devenue une galerie, offrant aux peintres qui y sont exposés un lieu d’exception. Oubliée, la demeure qui avait été celle de Millet et de sa famille s’était dégradée, un corps de bâtiment avait disparu lorsque, au début des années 1920, André Dhouin, qui travaillait pour Havas et amenait des touristes à Barbizon, la sauva du naufrage en la rachetant et en l’ouvrant au public. J­T. Hatcher après lui, puis la famille Meunier s’employèrent à entretenir et à conser­ ver vivante cette maison de peintre. Permettre à des peintres régionaux de s’y faire connaître d’un public international participe d’un projet qui vise à inscrire une modeste maison qui ne doit sa notoriété qu’au grand peintre dont elle a hébergé les années les plus productives, dans la continuité. Fragment de mémoire, maison de peintre, l’atelier Jean­François Millet, reste une maison pour les peintres. Telle était après son père, Francis Meunier, la volonté de Jacques Meunier. Telle est aujourd’hui celle de sa femme et de sa fille.

Anne Marie Meunier, Atelier J­F. Millet, 27 rue Grande – 77630 Barbizon Téléphone : 33 1 6066 2155 

Heures d’ouverture : de 9H30 – 12H30 et de 14H à 17H30 ­  

 www.atelier­­milliet.fr


TOURISME FRANCE ATELIER DE MILLE